Analogie et correspondance

 

L’occultisme, qui est la connaissance théorique et pratique de ce qui est caché, invisible ou inconnu, s’est, de tout temps, basé sur le principe analogique. L’analogie est une des plus grandes clés qu'il utilise pour appréhender et comprendre le microcosme et le macrocosme ; le monde visible y est perçu comme le miroir ou le reflet du monde invisible. Elle est d’ailleurs également utilisée dans d’autres arts ou sciences comme la peinture, la poésie, la psychologie, ...

Depuis toujours, les ésotéristes et les occultistes parlent de manière analogique, en utilisant des correspondances et des symboles. C’est sur la base du principe analogique que reposent les sciences ésotériques et magiques, et il n’est pas possible de cerner leur enseignement si on ne comprend pas l’analogie. Dans le cas contraire, de nombreux textes seront interprétés dans un sens littéral alors qu’ils doivent être compris dans leur portée métaphorique et symbolique. Ainsi, par exemple, les profanes pensent que l'Or des Philosophes ou des alchimistes est le métal matériel alors qu’il n’est parfois que le symbole ou l'image de la pureté et de l'incorruptibilité, de la permanence et de l'éternité.

 

la conjonction des opposés du Rosarium
Dans la figure illustrant la conjunctio tiré du Rosarium, les deux éléments sont représentés par le Roi s'unissant à la Reine, au pieds desquels nous voyons le Soleil (pour le Roi) et la Lune (pour la Reine)

 

Cette connaissance que permet l’analogie doit cependant aboutir à une réalité, se concrétiser dans un acte. Si le philosophe utilise l’analogie pour la connaissance, le mage doit dépasser la simple réflexion : il cherche également à vivre cette analogie, à l’utiliser dans ses opérations magiques. 

L’analogie est la principale méthode ésotérique pour déterminer les rapports existant entre les causes invisibles et les conséquences visibles. Elle nous permet de découvrir l’inconnu, de nous représenter l’immatériel et de dépasser les limites des apparences. La pensée analogique vient de l’observation de la nature ; elle considère que la nature entière est reliée et interdépendante, que chaque être vivant subit des interactions avec son entourage, qui façonnent sa forme, sa pensée et son action.

 

Il existe deux grands types d’analogie :

- L’analogie réciproque, qui établit une identité par des valeurs similaires et des rapports identiques entre deux ou plusieurs objets.

exemple: la Lune et le Soleil sont une analogie de la nuit et du jour, du froid et du chaud

- L’analogie inverse, qui met en rapport différents objets par leur antagonisme ou leur opposition.