Caducée

 

Hermétisme : grand symbole occulte, le caducée est constitué d'une tige d'or autour de laquelle deux serpents s'entortillent plusieurs fois. Les deux serpents représentent les deux pôles de l'énergie (serpent), l'un est positif et actif, l'autre est négatif et passif. Ce sceptre montre les deux polarités en mouvement autour de l'axe central ; ce mouvement est en équilibre parfait.

Caducée à trois entrelacements
Caducée à trois entrelacements
Caducée à cinq entrelacements
Caducée à cinq entrelacements


Cette image est très ancienne, on en découvre les premières représentations dès 2600 ans avec J.-C., en Inde (les « nagakals », pierre de naga) et en Mésopotamie (sculpture d'une coupe datant des environs de 2300 avant J.-C.

 

Les nagas, signifiant "serpent", sont un être mythique de l'hindouisme et du bouddhisme. Ce demi-dieu, attaché à l'élément eau, et parfois considéré comme le dragon (chez les Chinois), est le gardien de la sagesse et le protecteur des lieux saints. On lui attribue différents pouvoirs comme la fertilité et l'immortalité.


Le naga est représenté sous différentes formes mais elles ont principalement deux formes: celui d'un serpent ou celui d'un hybride mi-homme mi-serpent (forme zoomorphique de l'homme sage).  

Pierre de Naga ou nagakal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alchimie : il est l'attribut de Mercure/Hermès (cadeau d'Apollon) et symbolise le dualisme du fixe et du volatil, le Soufre et le Mercure. Les deux polarités en équilibre (Soufre et Mercure) donnant vie au Mercure des Philosophes.


Hindouisme. Le caducée est une représentation des trois canaux principaux dans le yoga : sushumna nida au centre, ida-nadi à gauche et pingala-nadi à droite. C'est par la purification de ces canaux et la sublimation de ceux-ci que la Libération de l'âme surgit.


Occultisme. Le caducée est la représentation de la baguette du mage ; un axe autour duquel circule le double courant d'énergie positive et négative, solaire et lunaire. Dans La pratique de la magie évocatoire, Franz Bardon décrit justement l'élaboration d'une baguette magique bipolaire, où chaque extrémité représente une des polarités. Elles ne s'entrelacent pas comme sur le caducée, la baguette (axe central) est le point de fixation de deux courants de force opposé et complémentaire que la mage actionne par sa volonté et son désir.